Un choix facile - Etre électronicien à l'UTA sur l'aéroport de FAAA à TAHITI





J'ai quitté l'Armé le 15 mars 1962. J'ai pris le temps pour chercher du travail comme électronicien et je n'ai eu que l'embarras du choix ; en effet en 2 mois j'ai reçu 17 réponses positives car d'après les recruteurs il paraît que j'étais bon ... c'est bizarre mais je ne m'en étais pas rendu compte.
Alors j'ai éliminé toutes les réponses m'offrant un poste à Paris et la région parisienne, puis toutes les réponses m'offrant un poste trop près de ma famille à Montceau les mines, puis toutes les réponses m'offrant un poste dans un bureau d'étude car j'avais envie de bouger. A savoir que les critères fric et carrière n'ont eu aucune influence.
Il ai resté 5 réponses dont deux particulièrement alléchantes : une comme technicien de maintenance en Guinée pour Pechiney et l'autre comme technicien de maintenance sur avion pour la compagnie d'aviation UTA et cerise sur le gâteau car après avoir refusé de trailler au Bourget ils m'ont proposé d'être basé à Tahiti.
Le choix a été facile et je suis parti le plus vite possible car seulement 4 jours après la proposition de Tahiti j'embarquais.
Départ le 6 juin 1966 avec Annie et Estelle 15 mois, dont c'était le Baptême de l'Air et en plus avec 36 heures de voyage et des escales prestigieuses comme Athènes, Colombo au Ceylan, Singapour, Sydney, Nandi aux ïles Fidji .




Daniel Sotty et Annie Lauvergnier jeunes mariés partis vivre à Tahiti accompagnés de Estelle petite fille de 15 mois.
Nous sommes restés vivre à Tahiti entre le 16 juin 1966 et le 24 avril 1969, soit un peu plus de 3 ans. La vie était merveilleuse et nous étions très très bien payés, d'ailleurs un peu trop à notre goût car nous avions l'impression de nous embourgeoiser et de devenir cons. Ce n'était pas notre chemin enfin celui que nous avions choisi en nous mariant.
Alors nous avons quitté cette vie facile d'autant que l'UTA me proposait une évolution de carrière. Et comme nous le referons toute notre vie nous alons fuir la facilité et la pseudo richesse.
Mais nous devions profiter au mieux de cette expèrience

Dernier point important : durant ces trois années et il y a plus de 50 ans, j'avais pris plus de 2000 photos en noir et blanc sur papier et en diapositives. Elles étaient toutes en voie de se détruire alors je les ai scannées et j'ai tenté de les conserver dans un caisson étanche et à l'abri de l'humidité.
Ce site internet reprend une sélection de mes photos (non chronologiques) mêlant des photos de famille et des photos de paysage. mais j'ai souvent mis des photos de personnes que nous avons cotoyées .... alors si cetain se rappelle même après 50 ans n'hésitez pas à vous manifester ... ce sera un vrai plaisir et je pourrais vous envoyer la photo en grand format
Enfin, à vous qui lirez mes commentaires je vous demande d'être indulgent car vous devez vous rappeler qu'il y a plus de 50 ans que nous étions à Tahiti alors aujourd'hui à 70 ans bien passés .... notre mémoire et nos souvenirs ne sont plus les mêmes.
SI VOUS VOYEZ DES ERREURS n'hésitez pas à me prévenir .... daniel@sotty.com





Propriété du site : Daniel Sotty - reproduction interdite
Hébergé chez Online.net
2 rue de l'Abergement
71270 Frontenard
Retour Index