Konservat-lagertätte permo-carbonifère stéphanien de Blanzy Montceau



Catalogage de la Collection Sotty 2
Muséum National Histoire Naturelle à Paris et Muséum J. de la Comble à Autun

Par Daniel Sotty - Inventeur des nodules fossilifères de Blanzy Montceau et animateur du Groupe des Amis du Muséum d'Autun

Curieux, dynamique, persévérant ...
La minéralogie du Morvan
La botanique et nos projets
La mycologie - Science ou gastronomie ?
L'astronomie - Rêves et connaissances
Archéologie antique à Autun
La préhistoire - Fiers de nos origines
Groupe des Amis du Muséum d'Autun
Le Konservat-langerstätte de Montceau
fossiles du stéphanien de Montceau
Le restaurant L'Usine à Montceau
Notre maison école à Autun
Association Savoirifere et l'Usine

Retour accueil











































































7 / CONTENU :

Sur 69844 nodules ouverts et après une première classification, soit 64,23% du total des nodules catalogués.
26280 soit 37,62% contiennent un animal ou un débris animal en comptant les coprolithes
21595 soit 30,92% contiennent un animal ou un débris animal en excluant les coprolithes
19338 soit 27,68% contiennent un débris végétal (au maximum 2 pennes de dernier ordre pour les fougères, 6 verticilles pour les équisétales, ou un morceau de tronc)
26996 soit 38,65% apparaissent stériles ; ce pourcentage est certainement beaucoup trop élevé du fait de notre mode d'ouverture des nodules, surtout tout au début où nous n'avons pas été assez vigilants. (voir, à ce sujet, la différence entre la première partie de catalogage et la seconde)
3339 soit 4,78% contiennent un animal (ou débris) et un débris végétal ; ce pourcentage est très faible et à mon avis c'est une première surprise de ce catalogage, à savoir que j'ai compté comme débris végétal, un débris de taille de l'ordre du millimètre et que les coprolithes sont comptabilisés.

8 / LES NODULES CONTENANT DES VEGETAUX :

Comptabiliser les fossiles végétaux et en imaginer un paysage peut paraître absurde ; pour ma part, je suis persuadé, après ce travail de catalogage, que certains spécialistes franchiront ce pas et pourront reconstituer des micro-paysages car, dans le cas des nodules fossilifères de Montceau, nous avons tout marqué, tout collecté ce qui était dans les couches à nodules, que les fossiles soient en plaques ou en nodules ; alors certains chiffres sont surprenants et méritent une attention toute particulière, d'autant que la qualité de conservation est exceptionnelle, dévoilant des structures conservées et des fibres colorées et comme actuelles. Dans ce domaine également nous avons de quoi passionner un authentique spécialiste en paléobotanique, plus intéressé par l'étude des cuticules que par l'aspect macroflore.
A regarder d'un peu plus près et en comptabilisant la flore contenue dans les couches à nodules, j'ai été tout d'abord surpris par la petitesse, voire l'extrême petitesse des fossiles, alors que le schiste contenant les nodules ne contient pratiquement aucun végétal ou débris, à l'exception de la couche -12 qui contient beaucoup de fossiles végétaux en plaque.
Autres surprises : A l'intérieur des 19338 nodules contenant au moins un débris végétal, 63,38% contiennent des petits débris indéterminables, 24,98% des nodules sont composés d'une véritable bouillie végétale et 35,14% contiennent de toutes petites brindilles. Et même en comptabilisant les végétaux déterminables :
Pour les équisétales, seulement 31,52% sont représentés par au moins un verticille, 59,57% sont la fossilisation d'au moins une foliole, et le reste est principalement des fragments d'épis fructifères ou de calamites.
Pour les fougères pris au sens le plus large, c'est encore plus significatif : seulement 15,92% sont la fossilisation d'au moins un penne de dernier ordre, alors que 66,44% ne sont la fossilisation que d'un fragment de penne de dernier ordre comportant 10 pinnules et plus, enfin 18,04% contiennent moins de 10 pinnules. Dans les principales couches, le plus grand nodule contient un lepidophyllum de 40 cm, et je n'ai jamais retrouvé de nodules comportant plus de 2 pennes de dernier ordre pour les fougères et plus de 4 verticilles pour les équisétales ; enfin, la taille moyenne du fossile végétal ne dépasse pas 2 cm.
Tout cela, il faut le répéter, avec une qualité de fossilisation exceptionnelle.
Comme toutes personnes connaissant la flore houillère stéphanienne par le terrain et non à travers des exemplaires de collectionneurs :
J'ai été étonné par certaines absences dans la flore des couches à nodules
Les cordaites : absentes, même sous forme de très petits fragments de feuilles
Les odontopteris, les neuropteris et les sphenopteris : pratiquement absents.
Et surtout les sphenophyllum sont absents, à l'exception de sphenophyllum Longifolium présent en grande quantité mais uniquement dans la couche -12.
Enfin, autre étonnement, la flore des couches à nodules est dominée par deux espèces représentant 81,65% de toutes espèces déterminables répertoriées :
Annularia stellata GUTBIER : 66,14% de toutes les espèces déterminables ; elle est représentée à 61,21% par des folioles, avec une très bonne qualité de conservation ; il est possible de retrouver une analogie avec un sous-bois de conifères actuels, d'autant que seulement 1,58% des Annularia stellata sont associées à un débris végétal.
Pecopteris unita BRONGNIART : 15,51% de toutes les espèces déterminables, mais 86,19% de toutes des fougères réunies (au sens le plus large) et, pour cette espèce, je ne l'ai jamais retrouvée associée avec un débris végétal.
Dans le même niveau, nous avons, d'un côté, deux espèces fossilisées séparément et en petits exemplaires, mais de bonne qualité, et de l'autre, à l'intérieur d'un nodule, une véritable bouillie végétale alors que le schiste contenant les nodules ne contient rien.
A titre indicatif, les 2 espèces Annularia stellata et Pecopteris unita, ne représentent dans la collection SOTTY1, collectée pendant plus de 20 années dans toutes les exploitation de Montceau, que 5,89% de l'ensemble de tous les végétaux déterminés.

9 / NODULES AVEC CONTENU ANIMAL :

A l'intérieur des 26280 nodules avec un contenu animal, soit 37,63% de l'ensemble des nodules ouverts catalogués, j'ai recensé :
6976 nodules contiennent au moins un débris animal non déterminable (à mon niveau, et compte tenu du dégagement réalisé), soit 25,54% des nodules à contenu ou d'origine animale et 9,99% des nodules ouverts
4817 coprolithes (voir plus loin), soit 18,33% des nodules à contenu ou d'origine animale et 6,90% des nodules ouverts
10845 nodules contiennent au moins un arthropode, soit 41,27% des nodules à contenu ou d'origine animale et 15,53% des nodules ouverts
2676 nodules contiennent au moins un bivalve, soit 10,18% des nodules à contenu ou d'origine animale et 3,83% des nodules ouverts
1094 nodules contiennent au moins un animal vertébré , soit 4,16% des nodules à contenu ou d'origine animale et 1,57% des nodules ouverts
380 nodules contiennent au moins un annélide ou animal long non vertébré, soit 1,45% des nodules à contenu ou d'origine animale et 0,55% des nodules ouverts
8 nodules contiennent un arthropleuride, soit 0,03% des nodules à contenu ou d'origine animale
5 nodules contiennent un onychophore, soit 0,02% des nodules à contenu ou d'origine animale
319 nodules contiennent des "œufs", soit 1,21% des nodules à contenu ou d'origine animale. Dans 104 nodules, ces "œufs" semblent être dans une "ponte", dont 41 fois associés à un animal. Je pense qu'une étude très intéressante pourra être faite sur les œufs et spores
Enfin 8 fossilisations animales, relativement bien conservées, pourraient être des animaux beaucoup plus rares pour Montceau ; éponge ? oursins ? coelentérés ? ou ? et 191 animaux ont été classés "problématica",

10 / LES ARTHROPODES :

Le groupe animal le mieux représenté dans les nodules fossilifères de Montceau : en effet, 10845 nodules contiennent au moins (souvent plusieurs) un arthropode soit 65,68% des nodules contenant une fossilisation animale hors coprolithe ; il faut savoir que la méthode d'ouverture et le niveau de dégagement ont très nettement diminué ce pourcentage.
Plus de 10.000 arthropodes répartis dans 12 grands groupes, tout en sachant qu'il reste encore à ouvrir 35,77 % des nodules récoltés, soit 38887 nodules provenant pour la très grande majorité des couches les plus intéressantes et les plus riches.

C'est la Collection SOTTY2, et c'est pour la conservation de ce patrimoine que je me suis battu et que j'ai accepté certains sacrifices ; mais maintenant tout cela est définitivement sauvé et, encore une fois, je remercie toutes les personnes qui m'ont aidé à cette conservation.

Dans les 10845 nodules où j'ai repéré un arthropode, j'ai été capable, compte tenu de mon niveau, du temps dont je disposais et des moyens de dégagement que je possédais, d'identifier et de cataloguer dans un grand groupe seulement 54,36% des arthropodes fossiles, soit 5895 répartis dans les grands groupes suivant : arthropleurides, syncarides, phyllocarides, insectes, apterygotes, ostracodes, arachnides, scorpionidés, merostomes, euthycarcinoides, myriapodes, branchiopodes et isopodes.
223 arthropodes n'ont pas pu être positionnés dans un grand groupe, bien que la fossilisation soit bonne.
Sur les arthropodes, compte tenu de la méthode de collectage et de catalogage, je pourrais donner une multitude de renseignements très intéressant, comme les associations, les tailles, les répartitions dans les couches, la qualité de fossilisation, etc…

A titre d'exemple :
Les Ostracodes ; j'ai pu définir qu'ils étaient presque toujours regroupés dans des coprolithes avec végétaux ou amas de petits débris végétaux.
Les syncarides ; la plus petite : 0,7 cm, la plus grande : 3,1 cm, la taille moyenne : 1,47 cm. Mais je peux dire aussi que la tête de syncaride est intéressante 1516 fois (les appendices 1202 fois et le telson 1451 fois) etc.. etc… autant de données à étudier par les spécialistes qui le voudront 11 / LES VERTEBRES :

Bien que 1094 nodules contiennent au moins un animal vertébré, ceux ci apparaissaient dans les nodules fossilifères de Montceau, et jusqu'à présent, comme le groupe animal le moins bien conservé et aussi le moins bien représenté.
101 poissons fossiles seulement, dont 43 acanthodes, sont souvent mal conservés ; une étude plus approfondie pourrait faire apparaître des éléments anatomiques encore inconnus ; en effet, les poissons ont souvent été fossilisés en volume et, même s'ils semblent mal conservés, il est possible de voir des détails comme "l'intérieur du crâne".
989 vertébrés tétrapodes fossiles ont été retrouvés dans les nodules, tous catalogués comme amphibien, mais il est certain qu'il y a des reptiles et des amphibiens ; à mon avis tout reste à faire dans l'étude de ces vertébrés tétrapodes, surtout du fait que la conservation exceptionnelle, en volume, permet de voir des parties molles, comme des intestins, de la peau, ou ... ?

12 / LES COPROLITHES :

Dans les nodules de Montceau, j'ai différencié 7 grandes catégories de coprolithes fossiles
Les coprolithes spiralés contenant des écailles : 10,56%
Les coprolithes contenant des débris d'arthropodes, qui ne sont jamais spiralés : 3,84%
Les coprolithes spiralés avec aucune structure visible à mon niveau : 2.67%
Les coprolithes non spiralés avec aucune structure visible à mon niveau, souvent de la pyrite
Les coprolihes contenant des débris végétaux, avec des spores, des fibres végétales souvent bien fossilisées et contenant quelquefois des ostracodes ou autres petits animaux : 11,57
Les coprolihes contenant des débris végétaux, très pyritisés et avec beaucoup de débris mal fossilisés : 26,42%
Les coprolithes entourés d'une véritable bouillie végétale : 2;02%







Retour - Les Sotty en Bourgogne, un clan de liberté, dignité et responsabilité


Notre aventure sciences et découverte, où comment motiver les petits à se soustraire à la bonne pensée officielle
Notre aventure fossiles et fouilles dans le Konservat-lagerstätte du bassin permo-carbonifère de Blanzy Montceau Le Creusot.


Pepette.sotty.com ... comité de défense des bêtes à la ferme de Patrick ! !


Conception, réalisation et gestion du site de nos photos de Famille - Daniel et Annie Sotty